Maladie mentale : les préjugés ont la vie dure…même chez les soignants !

Interview de Pierre-Michel Llorca, psychiatre, CHU de Clermont-Ferrand, Directeur des soins à la Fondation FondaMental, co-auteur de Psychiatrie : l’état d’urgence

En exergue de sa nouvelle campagne de sensibilisation du grand public sur la schizophrénie, la fondation Fondamental a rappelé ces mots prêtés à Albert Einstein : « il est plus facile de désintégrer un atome qu’un préjugé ».

Pour vérifier si cet axiome se vérifie également concernant les personnes atteintes de troubles mentaux, le Journal International de Médecine a rencontré le Pr Pierre-Michel LLorca, du CHU de Clermont Ferrand, qui est l’un des conseillers spéciaux de cette fondation. Il a également, sur ce sujet et celui des difficultés actuelles de la psychiatrie française, publié récemment aux éditions Fayard en collaboration avec le professeur Marion Leboyer : Psychiatrie l’état d’urgence, un plaidoyer pour la réforme de cette spécialité en crise.

Chapitres de la Vidéo :

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.