Un nouveau médicament destiné à la dépression post-partum autorisé aux États-Unis

L’agence américaine des médicaments, la Food and Drug Administration (FDA) a approuvé, le 19 mars, la mise sur le marché du premier médicament destiné spécifiquement à la dépression post-partum.

Appelé brexanolone (marque Zulresso, laboratoire Sage Therapeutics), le médicament agit en deux jours, soit beaucoup plus vite que les antidépresseurs traditionnels. Mais il entraîne un risque d’évanouissement important, et doit donc être administré en intraveineuse à l’hôpital, sous supervision médicale, pendant soixante heures. 

Le brexanolone (Zulresso, du laboratoire Sage Therapeutics), un analogue de l’hormone endogène alloprégnanolone, agit rapidement, en deux jours, comparativement à quelques semaines pour les antidépresseurs traditionnels.

Le Zulresso doit être administré par intraveineuse dans des centres médicaux, sous supervision médicale pendant 60 heures, en raison du risque de perte de conscience.

La recherche a indiqué que la concentration de l’alloprégnanolone augmente pendant la grossesse et diminue après la naissance. Chez certaines femmes, cette baisse déclenche le développement de la dépression et de l’anxiété, indique un communiqué des National Institutes of Health (NIH) américains dont les travaux ont été précurseurs à la mise au point de ce médicament.

« Bien que le mécanisme précis ne soit pas connu, il est proposé que l’effet thérapeutique de la brexanolone IV (…) se produit en rétablissant les fonctions cérébrales dérégulées par le biais de la modulation de l’activité du récepteur A du neurotransmetteur GABA », indique un document du laboratoire mis en ligne par la FDA.

Les effets secondaires les plus fréquents incluent la somnolence, la sécheresse buccale, la perte de conscience et les bouffées de chaleur.

Le traitement devrait coûter 20 000 $ US ou plus, rapporte le New York Times.

Se blesser elles-mêmes ou à blesser leur enfant

« La dépression post-partum est une maladie grave qui, lorsqu’elle est sévère, peut être mortelle. Les femmes peuvent avoir des pensées les poussant à se blesser elles-mêmes ou à blesser leur enfant », a expliqué dans un communiqué Tiffany Farchione, directrice par intérim de la division des produits psychiatriques du centre de la FDA pour l’évaluation des médicaments.

Le traitement devrait être accessible à partir de fin juin aux Etats-Unis, et devrait coûter 34 000 dollars, plus le prix du séjour à l’hôpital. Selon une étude des Centres de contrôle et de prévention des maladies, 11,5 % des nouvelles mères souffraient de dépression post-partum en 2012 aux Etats-Unis.

Les symptômes les plus fréquents

La dépression du post-partum est le trouble psychiatrique post-natal le plus fréquent et concerne 10 à 15% des mères françaises. Son diagnostic repose sur les critères d’un épisode dépressif majeur, avec comme spécificité une apparition des symptômes dans les 4 ou 6 semaines suivant l’accouchement. Les études reconnaissent néanmoins une apparition plus tardive (jusqu’à un an après l’accouchement).

Les symptômes les plus fréquents sont des difficultés à s’endormir, des conduites hyperactives, des difficultés de concentration, de l’irritabilité, de l’anxiété et une fatigue permanente. Des troubles de l’interaction mère-bébé peuvent également survenir.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.